Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2019 5 04 /01 /janvier /2019 16:59

FUROR : IVRESSE GROUPALE DU PULSIONNEL


 

Ceci est un rappel  de l’analyse Clinique (et j’ai bien veillé à rester dans l’axiologie de la psychologie, plus précisément l’analyse des SYMPTÔMES ET DES SIGNIFIANTS) de la « COLÈRE », mot constant dans les commentaires médiatiques (et… politiques, ce qui est plus étrange : on attendrait plus de « LOGOS » et moins de « PATHOS » de la part d’élus, de responsables et… d’adultes!) ; j’ajoute que si elle peut, en tant que pratique thérapeutique de cabinet, être critiquée comme « hors sol » et feutrée (rupture épistémologique oblige), elle reste pertinente pour comprendre tous les mécanismes en œuvre quand les signifiants s’enkystent dans des affects et leurs expressions redondantes.

Je précise que je laisse de côté les champs sociologiques, économiques et idéologiques, hors de propos ici.

 

 

Voici les points essentiels, CLASSIQUES en Clinique:

 

1) non verbalisation initiale des affects, faute de langage (insuffisance de média, méfiance dans la rhétorique complexe, souvent alexithymie et manque de paradigmes littéraires/mythologiques) : en ce sens il y a toute une période de « refoulement », les normes sociales, l’Éducation et les Lois cadrant efficacement (sauf dans le cas d’enfants « capricieux…) les ressentis et leur donnant (c’est la fonction de l’éducation parentale et de l’École) comme seule forme possible le « LOGOS » (protocole de discussion, de proposition et de critique « institutionnalisé »)

 

2) focalisation sur les « clivages binaires » (NB le travail thérapeutique a souvent pour mission de faire accéder à « l’ambivalence » )

 

3) retour du refoulé, (phase de crise) :

- mobilisation, constitution de groupes « d’alter-ego » fantasmés (PPDIC, Plus Petit Dénominateur Identificatoire Commun) apparents (en fait, les différences sont gommées)

- « hystérisation » (—> condensation —> déplacement —> symbolisation) : PPDIC symbolique (effet de « bande », emblèmes de meute -supporters-, looks identificatoires, … gilets jaunes)

- passage à l’acte

- régression (—> analité, destruction, cabanes, fratries archaïques, « meute »,  feu, attaque du « Grand Autre » et du Phallus, fantasme de horde primitive)

Ces phases sont constantes chez les adolescents, plus rares pour les adultes.

 

4) utilisation de média 

- réseaux sociaux, essentiellement FaceBook) aux textes courts, binaires, péremptoires, « hors » analyse (—> fake news, slogans, théories du complot…) : la proportion des registres « affectifs » (insultes, souvent à caractère sexuel et racial, au sens ou l’Autre est réifié en « mauvais objet » dans son être même) l’emporte sur les registres rationnels et logiques, alors que les « héros » sont magnifiés (cf. le mot « fascination » prononcé par un responsable politique).

- TV en continu, uTube: mise en boucle d’images qui à la fois font « loupe » (presque aucune analyse relative -ni quantitatives ni qualitatives- par rapport à d’autres manifestations sociales actuelles et passées) et « miroir » (schèmes posturaux violents, constitutions d’imagos « héroïques » facilitant l’assimilation et le paradigme, et donc l’identification)

 

5) soutien des « spectateurs" (mécanisme classique en dynamique de groupe! -cf. les travaux de Milgram): désir morbide de régresser à leur tour ET culpabilité de ne pas le faire

 

6) méfiance par rapport aux discours institutionnels, universitaires, longs (« vous nous embrouillez » ) au bénéfice de slogans et de solutions binaires

 

7) diminution de l’énergie (libidinale) mise au service de l’acting out: démobilisation de fait

 

8) investissement dans un discours plus structuré (cf. « Dites le autrement! » , injonction qui préside à tout travail psychique) : exigence d’un Réferendum d’Initiative Populaire (ou Citoyen, les deux acronymes faisant malheureusement jeu de mot: R.I.P et R.I.C.) et de cahiers de doléances

 

9) verbalisation des signifiés plus profonds (désir d’être reconnus? dans la cure analytique, paradoxalement le « meurtre du Père » (« Grand Autre »), nécessaire, se traduit par une « demande au Père, demande de Père »: ici l’État (et/ou le gouvernement, l’ambiguïté est permanente) est critiqué et… on lui demande réparations et soutien…

 

10) (à venir ?) intégration de toutes et tous à une parole à la fois collective et où chacun se retrouve… Cela revient -encore une fois je parle en Psychanalyste-  à élaborer un « MYTHE COLLECTIF » pour l’heure absent…

 

 

Texte un rien provocateur mais… cliniquement juste. L’analyse sociologique, politique et économique est évidemment autre… Cela dit l’axiologie clinique a permis, clés en main,  confortée par la pratique, de PRÉVOIR la nette démobilisation et le "virage" vers des propositions plus construites,… alors que les autres approches prédisaient un développement hyperbolique ( —> insurrection….)

 

VOS COMMENTAIRES SONT LES BIENVENUS

Texte sur fond blanc

La colère d'Achille (Charles Antoine Coypel)

La colère d'Achille (Charles Antoine Coypel)

QUÉRULENCE 2 (addendum 2 à "TRAUMA") / 04-01-2018

Partager cet article

Repost0

commentaires